Téléphoner en voiture : interdit même à l’arrêt

On sait désormais qu’il est interdit d’utiliser son téléphone en conduisant. Vous croyez alors être à l’abri d’une amende en vous arrêtant pour téléphoner ? Détrompez-vous !

Téléphone en voiture : que dit le Code de la route ?

Le Code de la route stipule que « l’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit ». Que l’on téléphone ou que l’on envoie des SMS, on encourt ainsi une amende de 135 € et un retrait de 3 points sur le permis pour une durée de 3 ans. L’amende peut être de 90 € en cas de paiement dans les 15 jours. L’utilisation d’une oreillette au volant est sanctionnée de la même manière depuis juillet 2015. D’autre part, la suspension de permis est possible si le conducteur cumule l’usage du téléphone en voiture avec une autre infraction.

Distinguer « circulation » et « mouvement »

La Cour de cassation juge qu’il faut distinguer les notions de circulation et de mouvement. Si vous vous arrêtez sur le bord de la route et que vous éteignez le moteur, vous êtes considéré(e) comme étant toujours en circulation, même si vous n’êtes pas en mouvement. Vous risquez donc d’être verbalisé si vous utilisez votre téléphone.

Comment utiliser son téléphone en voiture ?

Pour pouvoir utiliser votre téléphone sans être inquiété(e), vous devez être stationné(e), c’est-à-dire arrêté(e) sur une place de parking, et votre moteur éteint. La Cour de cassation estime cependant que l’on peut se servir de son téléphone sur une voie de circulation si le véhicule est en panne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *